Rechercher
  • sophrosmagnien

Le nerf vague, notre super allié santé

Dans le corps, deux systèmes s’activent en synergie pour le bon fonctionnement de l’organisme : ce sont les systèmes orthosympathique et parasympathique. Ils font tous deux partie du système nerveux autonome qui régule les fonctions automatiques de l’organisme à l’aide de l’acétylcholine, un neurotransmetteur indispensable au bon fonctionnement du système nerveux.


Ces deux systèmes adaptent l’organisme à chaque situation qu’il va rencontrer.

  • Le système orthosympathique accélère le métabolisme et prépare le corps à affronter la peur, le stress ou la fuite.

  • Le système parasympathique le ralentit et active le système digestif.


Le nerf vague est l’un des éléments clés du système parasympathique.

Il est le 10ème des 12 nerfs crâniens et le nerf le plus long et le plus ramifié du système parasympathique. Il relie le tronc cérébral aux poumons, au cœur, au foie, à la rate, à l’estomac et à l’intestin.

Faisant partie du système nerveux autonome, il régule le parasympathique, c’est-à-dire la capacité de relaxation du corps.

Il ralentit ainsi la fréquence cardiaque après un effort ou un épisode de stress. Il améliore la capacité respiratoire des poumons, il stimule la sécrétion des sucs gastriques et le péristaltisme intestinal (c’est-à-dire l’avancée des aliments dans l’intestin) indispensable à une bonne digestion.

Enfin, il favorise le sommeil et participe à l'immunité. 80% des fibres nerveuses du nerf vague envoient des informations des organes vers le cerveau et c’est par son intermédiaire que passe, entre autre, la sensation de satiété.


Son activité de régulateur cardiaque et d’anti-épileptique a été établie au début du XXème siècle.

A partir des années 2000, il est identifié comme la principale voie de communication entre le microbiote intestinal et le cerveau. Son rôle majeur dans le contrôle des processus inflammatoires est aussi mis au jour.

Ces nouvelles découvertes ont ouvert la voie à des essais cliniques par stimulation du nerf vague, pour des affections inflammatoires chroniques telles que la maladie de Crohn ou la polyarthrite rhumatoïde. Certaines maladies inflammatoires comme l'asthme, le diabète, les maladies cardio-vasculaires ou le cancer pourraient également, à terme, bénéficier de ces nouvelles approches.


Quand le nerf vague dysfonctionne..

  • Vous ressentez un manque de vitalité et votre sommeil ne vous semble pas récupérateur

  • Vous digérez mal, vous avez des ballonnements, des douleurs gastriques, des troubles du transit (alternance constipation/diarrhée)

  • Vous souffrez d’une dysbiose intestinale (déséquilibre de la flore intestinale)

  • Vous avez tout le temps faim, vous ressentez difficilement la sensation de satiété

  • Votre fréquence cardiaque au repos est élevée

  • Après un événement stressant, vous avez du mal à revenir à une respiration calme et votre fréquence cardiaque reste longtemps élevée

  • Vous êtes chroniquement déprimé


Quelques méthodes pour stimuler le nerf vague

  • La respiration : en particulier la pratique de la respiration lente, dite de "cohérence cardiaque" (six respirations complètes par minute, en inspirant sur 5 secondes et en expirant sur 5 secondes)

  • Certaines méthodes thérapeutiques comme l’hypnose, la sophrologie, l’acupuncture, la réflexologie et l’auriculothérapie, les massages et l’ostéopathie renforcent son activité. Parcourir mentalement l'intérieur de son corps, chaque zone, explorer ses ressentis Emettre des soupirs intentionnels dans la journée, 3 à la suite

  • Pratiquer la méditation de pleine conscience, pour l'attention portée sur le souffle en particulier

  • Pratiquer le Yoga, le Pilates, avoir une activité physique quotidienne

  • Favoriser le lien social, se relier aux autres

  • Ecouter de la musique, rire, chanter (le chant fait travailler les muscles laryngés innervés par le nerf vague) !


Suggestion de lecture : "Etre en bonne santé grâce au nerf vague : Anti-stress, vitalité, anti-inflammation : la coach-respiration" Jean-Marie Defossez


24 vues0 commentaire