Rechercher
  • sophrosmagnien

Commencer 2021 en se donnant des objectifs de bien-être réalisables !

Mis à jour : févr. 4

Après une année 2020 éprouvante, indubitablement stressante, nous pensions pouvoir souffler et aborder 2021 avec plus d’énergie, de projections positives et d’espoir. L’arrivée prometteuse des vaccins contre le Covid a en particulier relancé une espérance pour les jours et mois à venir. Mais comme nous le voyons avec l’actualité du moment, tout n’est pas si simple...

Du coup, le découragement, l’anxiété, la dépression guettent beaucoup d’entre nous, certains d'entre nous sont particulièrement et gravement impactés financièrement par la pandémie et ses conséquences, et la distanciation sociale, personnelle, professionnelle n’arrange pas les choses.

De ce fait, pour beaucoup d’entre nous, l’essentiel était de tenir le coup au jour le jour. Mais cette nouvelle année peut nous offrir une chance d’adopter des habitudes et des pratiques plus saines qui nous aideront à aller mieux, mentalement et physiquement. Abordons cette nouvelle année en se fixant des objectifs de bien-être ....réalisables (et sans parler de résolution !)


Donner la priorité au repos, à la relaxation

Essayer de s' aménager un temps de repos quotidien. Il peut s’agir d’une séance vidéo de yoga de 15 minutes, de quelques exercices quotidiens de sophrologie, ou simplement d’une pause de 10 minutes pendant laquelle on reste assis, en pratiquant des exercices de respiration profonde. On peut aussi simplement m’allonger sur le canapé, les yeux fermés, sans dormir. On a tendance à être toujours en action et à oublier l’importance de se reposer, de se poser. On pense et on parle beaucoup des vertus du sommeil, en négligeant les bienfaits du repos, qui permet au cerveau de souffler, de s’arrêter de penser.


Accepter de se dire que le mieux est l’ennemi du bien

La liste des choses s’allonge, ce qui peut pousser à la procrastination et souvent aussi au perfectionnisme qui d’ailleurs vont souvent de pair.

On se sent dépassé, incapable d’agir et en même temps, culpabilisé.. et l’anxiété monte inexorablement.

Cette année, on tâche de se rappeler que personne n’exige autant de moi que je ne le fais, et que le soulagement ressenti lorsqu’on accomplit une tâche en temps et en heure permet d’être plus indulgent, et plus bienveillant avec soi.


Adopter de nouvelles pratiques d’auto-empathie

L’auto-empathie consiste à faire face à sa détresse, à ses défis et aux défauts que l’on s’attribue avec la bienveillance dont on ferait preuve à l’égard de quelqu’un à qui l’on tient. L’année 2020 a été éprouvante pour la plupart d’entre nous et tout ne s’améliorera pas comme par magie en 2021. Se juger soi-même lorsqu’on est déjà en difficulté n’aide pas à créer un climat mental positif. À l’inverse, être indulgent envers soi-même permet de développer davantage de ressources émotionnelles pour tenir le coup. L’auto-empathie nous donne également l’occasion d’être plus gentils avec les autres.


Rester à l’écoute de sa tête et de son corps

L’année 2020 a été épuisante, et on a souvent dû chercher des techniques rapides pour se ressourcer, se détendre coûte que copute, que ce soit en enchaînant les épisodes d’une série ou en engloutissant de la nourriture pas toujours très saine !. Il n’y a pas de mal à s’adonner à ces activités, mais désormais, on essaye d'être plus attentif à ses besoins profonds lorsque la fatique se fait sentir, au lieu de simplement prendre conscience du vide. Dois-je m’accorder une pause mentale en regardant la télévision ? Ai-je besoin de faire le plein d’énergie avec de délicieux gâteau ? Ou de recharger les batteries en appelant mon meilleur ami? Mon corps me demande-t-il de faire des exercices d'étirement, de relaxation, de danser dans mon salon, de prendre une douche chaude ou ai-je simplement envie de me lover sur mon canapé avec un bon livre? En tout cas, s'écouter, écouter son corps, ressentir..


Faire attention au rythme de chacun

Respecter le fait que chaque personne va à son propre rythme. Essayer de se souvenir que nous n’avons pas tous la même allure. Et de ce fait, gagner en patience, et donc en tolérance, et ajuster nos attentes. Etre maître de ses actes et laisser les autres en faire de même, avec leurs propres capacités.


Passer plus de temps (à travailler et à jouer) dehors

Evidemment si nous sommes confinés, cela peut s’avérer compliqué !

Mais la journée de travail peut aussi sembler moins monotone si on prend le temps de s’aérer, 30 minutes, une heure ou plus si cela est possible.

Le plein air revitalise, on refait le plein d’énergie, la marche fait bouger tout le corps et nous reconnecte justement à notre corporalité. Que des bienfaits pour la santé mentale et physique !


J’entre réellement en contact avec les autres

Cette année 2020 nous a appris que nous avions besoin les uns des autres. En 2021, on sera vigilant au fait de prendre des nouvelles de notre entourage, en se concentrant sur les relations saines et en lâchant prise sur les toxiques. La vie est trop courte pour la passer aux côtés de personnes qui pompent notre énergie.. Privilégions non seulement ce qui nous fait du bien mais qui nous fait du bien.


Développer ses talents manuels

La concentration requise pour ce genre de tâches est assimilable à un exercice de pleine conscience, et la dopamine produite au moment de conclure un bon projet est un excellent antidote au cortisol, l’hormone du stress. Par ailleurs, les travaux manuels permettent de faire une pause d’écran pour les yeux. Jardinage, arts textiles, peinture, bricolage, lançons nous dans toutes ces activités qui nous recentrent et nous apaisent.


9 vues0 commentaire